l'Absurde

Le mot absurde vient du latin absurdus qui signifie « dissonant » (cf. Cicéron, De Oratore, III, 41).

Définition

L'absurde est ce qui est contraire et échappe à toute logique ou qui ne respecte pas les règles de la logique.

L'absurde est avant tout un degré de comique très élevé. Il signifie ce qui n'est pas en harmonie avec quelqu'un ou quelque chose, par exemple, une conduite absurde est un comportement anormal, un raisonnement absurde est un raisonnement complètement illogique.

L'absurde est ce qui produit un effet de non-sens. Cette notion est souvent utilisée pour désigner un certain type de littérature. Parmi les romans les plus connus traitant de l'absurde figurent La peste et L'Étranger d'Albert Camus

La littérature de l'absurde, majoritairement représentée par le théâtre de l'absurde, est née après la Seconde Guerre mondiale. On qualifie ainsi de nombreuses pièces d'Eugène Ionesco, Samuel Beckett ou encore Fernando Arrabal. L'absurde met au premier plan des textes complexes.

Dans l'existentialisme, l'adjectif absurde est utilisé pour caractériser ce qui est dénué de tout sens préétabli. Le substantif absurde est utilisé pour évoquer l'absurdité du monde, de l'humanité et de sa condition, lesquels ne sont en rien justifiés.

La conscience de l'absurde apparaît en philosophie avec Arthur Schopenhauer qui y voit la source alimentant son pessimisme. Plus récemment cette conscience de l'absurde se retrouve au cœur de l'existentialisme, notamment français avec Albert Camus, Jean-Paul Sartre et d'autres, qui en explorent les dimensions éthiques et esthétiques.

La théologie apophatique s'interroge sur ce que Dieu n'est pas et suscite plusieurs réflexions sur la notion de l'absurde.

 

Citations

« Pensiez-vous que Nous vous avions créés sans but, et que vous ne seriez pas ramenés vers Nous ? » (Coran, sourate 23, verset 115). Nous i.e. Allah, s'adressant aux incrédules le jour du Jugement dernier. Formulé autrement: « Pensiez-vous vraiment que votre existence était vaine ? sans but ? Qu'elle était absurde ? Et Allah est plus Savant ! »

  • « Ce monde en lui-même n’est pas raisonnable, c’est tout ce qu’on peut en dire. Mais ce qui est absurde, c’est la confrontation de cet irrationnel et de ce désir éperdu de clarté dont l’appel résonne au plus profond de l’homme. » Albert Camus, Le Mythe de Sisyphe.
  • « Admire, mon fils, la Sagesse divine qui a fait passer les fleuves juste au milieu des villes ! » Henri Monnier, mot de Joseph Prudhomme.
  • « Il s’étonnait que les chats eussent la peau percée de deux trous précisément à la place des yeux. » Georg Christoph Lichtenberg, Aphorismes.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×