Francis Bebey

Francis Bebey, né à Douala en 1929, mort le 28 mai 2001, est un artiste camerounais.

Francis Bebey fut tout d'abord journaliste de radio en Afrique et en France (à Radio-France Internationale), puis rattaché à l'UNESCO comme directeur du Programme de la Musique pour l'ensemble des États membres de l'organisation. Il écrit de nombreux ouvrages, dont le roman "Le Fils d’Agatha Moundio" qui lui valut le Grand Prix littéraire de l’Afrique noire en 1968.

En 1972, sort son premier album, "Idiba". En 1974, il décide de se consacrer uniquement à la musique. Il se fait d'abord connaitre avec des chansons humoristiques telles que "Agatha", "La condition masculine", "Divorce pygmée", "Si les Gaulois avaient su...", et obtient le Prix de la chanson française décerné par la Sacem en 1977. Puis il chantera des compositions plus "sérieuses" et poétiques, en s'accompagnant souvent d'instruments traditionnels (arc à bouche, harpe traditionnelle, sanza, flûte Pygmée, guitare, percussions ... ) de son pays d'origine.

Il se produit dans plus de 75 pays du monde, et dans des salles prestigieuses telles que la Maison de Radio-France à Paris, le Carnegie Hall à New York, la Radio Deutschland à Berlin, le Musée Edvard Munch à Oslo, le Masonic Auditorium à San Francisco etc.

Il composera également la musique du long métrage "Yaaba" du réalisateur burkinabé Idrissa Ouedraogo, qui fut primé au Festival de Cannes.

Le 28 mai 2001, il décède à Paris d'une attaque cardiaque.

 

http://www.rfimusique.com/sitefr/biographie/biographie_15367.asp

http://www.bebey.com/francis_bebey/biographie/francis_bebey01.htm

http://www.bebey.com/ Site offciel de Francis Bebey

 

 

 

 

Format Word : 1 page

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site